#21-28 : L’enfant du train

L'enfant du train - Ruth Druart

Une histoire bouleversante qui commence pendant l’Occupation, où une mère, juive et soutenue par son mari, va prendre la plus terrible des décisions pour sauver son enfant, nouveau-né.

L’amour porté à leur fils, qu’ils espéraient vivant, aura aidé ce couple à survivre à l’Enfer.

Les retrouvailles 9 ans plus tard ne seront pas aussi simples, et que serions-nous prêts à faire pour amour de son enfant ?

Sacrifions un jour pour avoir peut-être toute la vie.

Victor Hugo - Les Misérables

Il pèse toujours le pour et le contre avant de prendre une décision. Enfin presque toujours... Car ce bébé qu'on lui tendait, il l'a pris sans réfléchir, spontanément. et si les meilleurs décisions étaient celles qu'on prend avec le cœur ?

Lorsqu'elle l'a supplié de protéger son bébé, il l'a exaucée. Elle aurait dû s'en contenter. Mais non. Cela ne lui a pas suffi ! Elle a été trop gourmande. Dans son grand égoïsme, elle a voulu récupérer son fils, pas seulement pour l'aimer, mais pour le posséder.

Mais... et maintenant ? Croit-elle que je vais venir vivre à Paris ? que nous allons l'élever ensemble ? Cela m'étonnerait. Voir Sam chérer une autre maman qu'elle ne ferait qu'accroître sa douleur. Est-elle prête à renoncer à lui ? Serait-elle capable d'un tel sacrifice ? Une mère qui vient à peine de retrouver son enfant peut-elle supporter de le perdre à nouveau ?

Sarah et David aiment Sam plus qu'eux-mêmes : ils font passer son bonheur avant le leur. Pour moi, c'est comme un coup de poignard dans le cœur. Ce sont eux, ses vrais parents. Ils l'ont toujours été. Emplie de honte à cette pensée, je me promets de veiller à ce que Sam grandisse en ayant pleinement conscience de l'immense sacrifice auquel les Lafitte ont consenti pour lui.

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 commentaires(s) - Faites plaisir à la Chouette, laissez-lui un petit mot...
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x

N'hésitez pas à contacter la Chouettte pour toute demande d'informations ou remarques...

La modeste et douce bienveillance est une vertu qui donne plus d'amis que la richesse et plus de crédit que le pouvoir.

Comtesse de Ségur - Artiste, écrivaine, Romancière (1799 - 1874)

Vous souhaitez être informés en temps réel des nouvelles publications de la Chouette ? ...

Une seule solution : me communiquer votre adresse e-mail en remplissant le formulaire ci-dessous.